Base de données des projets
Thématiques(s) :

Carrières-sous-Poissy : aménagement du Parc paysager et récréatif des bords de Seine

Contexte

Parc paysager et récréatif à Carrières-sous-Poissy

Soucieux d’une gestion équilibrée du capital naturel et paysager des Yvelines, le Département mène une politique active en matière d’environnement. Il est notamment compétent pour élaborer et mettre en œuvre une politique de protection, de gestion et d’ouverture au public des Espaces Naturels Sensibles (ENS) afin de préserver la qualité des sites, des paysages et des milieux naturels. Le renforcement de l’attractivité du cadre de vie par la pérennisation et la valorisation des espaces naturels est un des axes d’action majeur du Département notamment dans la Vallée de la Seine.

Dans le cadre du projet Seine Park mené à l’échelle du territoire de l’Opération d’Intérêt National (OIN) Seine Aval pour améliorer la qualité de vie des habitants et redonner de l’attractivité au territoire, l’Établissement Public d’Aménagement du Mantois Seine Aval (EPAMSA) a lancé un marché de définition portant sur le développement d’une nouvelle centralité à Carrières-sous-Poissy et l’aménagement d’un Cœur vert au sein de la boucle de Chanteloup. Celui-ci a permis d’identifier, en accord avec la stratégie du Département, une zone naturelle située au Sud-Ouest de la boucle de Chanteloup, comme l’emplacement possible d’un futur « Parc des Bords de Seine ».

Le Conseil général des Yvelines a délibéré favorablement, le 22 octobre 2010, pour la création d’un parc départemental paysager et récréatif à Carrières-sous-Poissy et l’institution d’une zone de préemption de 113 hectares au titre des Espaces Naturels Sensibles (périmètre défini sur la carte ci-dessous).

Une centaine d’hectares anciennement dédiés à l’exploitation agricole et à l’extraction de granulats au Sud de la boucle de Chanteloup, coupe aujourd’hui la ville de Carrières-sous-Poissy de son rapport à la Seine. Ce large espace, recensé en ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Écologique, Faunistique et Floristique) de type 2 (Ballastières et zone agricole de Carrières-sous-Poissy) et peu qualifié, tend à s’enfricher et se referme peu à peu. Créer un vaste parc supportant des aménagements légers et bénéficiant d’une gestion différenciée s’est alors imposé comme une solution permettant de garantir la pérennité de ce grand espace ouvert à un coût soutenable sur le long terme.

Le futur parc occupe en effet une place fondamentale : c’est un vaste espace naturel ouvert en bord de Seine qui s’inscrit par sa localisation, sa géométrie et sa nature au cœur de relations entre un site urbain et le fleuve. Non considéré comme un espace isolé, le site s’étire comme une plage depuis le fleuve et constitue également une rive avancée depuis les quartiers existants et la future nouvelle centralité de Carrières-sous-Poissy.

Présentation de la démarche

Les grands principes d’aménagement du parc (carte ci-dessous) sont définis en trois secteurs :

  • la zone de contact entre la ville et le parc sur sa frange Nord. Une épaisseur active et contemporaine aménagée au profit d’usages récréatifs : la bande active ;
  • la zone de contact entre le parc et la Seine en limite Sud. Une épaisseur proposant une continuité de promenade le long de la Seine : la berge ;
  • entre les deux, la zone dite « espace naturel » plutôt centrale. Un espace naturel à ménager et valoriser.

Ces trois ensembles participent au processus de transition progressive entre la ville et la nature.

Un projet innovant

Le projet de parc départemental est innovant par :

  • sa thématique : « le peuple de l’herbe » et la mise en valeur de façon ludique et pédagogique des populations d’insectes ;
  • la création d’un site internet : le parc va être créé virtuellement en 3D permettant ainsi de concilier le temps du projet et les attentes actuelles du public avant, pendant et après la phase de travaux (5 années). Ce site internet permettra aussi de faire interagir les usagers du web entre eux sur la thématique du parc afin de les amener sur l’ENS au moins dans une réalité virtuelle ;
  • la création d’écosystèmes épurateurs afin d’améliorer la gestion des sols et de l’eau. Le projet sera une démonstration de la mise en œuvre de techniques de phytoremédiation (utilisation d’une alliance végétale pour améliorer la qualité des sols, de l’eau et de l’air).

Témoignage

Alain Schmitz, Président du Conseil général des Yvelines

« Au cœur de la boucle de Chanteloup, le projet de parc paysager et récréatif est le symbole de la volonté du Conseil général des Yvelines de mettre en valeur la Seine en valorisant ses espaces naturels. L’ambition du Conseil général des Yvelines est de créer un parc unique en Île-de-France conciliant l’accueil du public sous des aspects ludiques, récréatifs, pédagogiques et innovants, tout en préservant la biodiversité. Ce projet sera exemplaire car étudié pour concevoir une véritable transition ville-nature entre la Seine, l’espace naturel et le front urbain de la commune de Carrières-sous-Poissy. Le projet fait l’objet d’une présentation à un appel à projets européen (LIFE+), compte tenu de son niveau d’ambition en matière d’environnement urbain. Ce projet auquel j’ai souhaité voir associés tous les acteurs institutionnels du territoire, fait l’objet de nombreux soutiens et en premier lieu celui de la ministre de l’environnement. »

Diaporama

Informations clés

Bilan environnemental

  • Rendre le développement urbain soutenable en offrant un espace naturel de qualité ;
  • Proposer un nouveau lieu de loisirs de grande dimension pour amplifier et encadrer les usages du site et créer un véritable équipement public en lien avec la Seine ;
  • Restauration du patrimoine paysager des bords de Seine ;
  • Conforter la valeur écologique du site et son rôle de maillon dans une continuité écologique ;
  • Créer une transition ville-nature jusqu’à la Seine permettant la reconquête du fleuve par les habitants ;
  • Intégrer le parc dans une continuité de circulations douces en bords de Seine ;

Bilan économique

Investissement

  • Montant des acquisitions : 2,6 M€
  • Montant des études : 1,6 M€ TTC
  • Montant des travaux : 12,6 M€ TTC

Adresse du projet

Boucle de Chanteloup
Carrières-sous-Poissy

Maître d'ouvrage

  • Le Conseil général des Yvelines : infrastructure paysagère et écologique du parc (16,8 M€ TTC)
  • La Communauté d’Agglomération 2 Rives de Seine (CA2RS) : émergences du parc (3 M€ TTC)

Autres partenaires du projet

Partenaires financiers : Recherche en cours

Prestataires :

Maître d’œuvre du Conseil général des Yvelines :

  • Agence TER (paysagistes/urbanistes, mandataire du groupement)
  • Infraservices (études techniques et infrastructure)
  • Nez-Haut (programmation et scénographie)
  • Écosphère (génie écologique)
  • Atelier d’Écologie Urbaine (écologie urbaine et phytoremédiation)
  • Hydratec (hydrologie).

Maître d’œuvre de la CA2RS :

  • AWP (mandataire du groupement)
  • HHF (architecte)
  • EVP (études techniques et structures)
  • Ginger (économiste)

Calendrier de réalisation

  • Engagement des travaux : 2012
  • Livraison prévue : 2016

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.
Pour tout autre besoin, situation individuelle, et si vous souhaitez être recontacté, utilisez le formulaire de contact du site.