Budget 2018

Grace à la solidité de sa situation financière et la pertinence de ses choix de gestion, le Département des Yvelines peut maintenir un haut niveau d’investissement nécessaire à la mise en œuvre de nombreux projet tout en contenant l’endettement.

Les Yvelines ont réaffirmé en 2018 leur volonté de renforcer l’attractivité du territoire, de développer des solutions innovantes en matière de politiques sociales, de moderniser l’administration et de porter un projet de fusion avec le département des Hauts-de-Seine.

Toutefois, la pérennité de ces orientations est soumise à de nombreux aléas tenant à la réalité de la conjoncture économique optimiste retenue par le projet de loi de programmation des finances publiques 2018-2022, comme aux injonctions contradictoires de l’Etat, qui impose d’une part, un désendettement massif et généralisé des collectivités tout en annonçant souhaiter soutenir l’investissement local et d’autre part, une augmentation de l’épargne des collectivités tout privant celles-ci de dynamique fiscale.

Si le cadre de la contractualisation avec l’Etat pour définir la mise en œuvre individualisée des objectifs nationaux de réduction du déficit public peut être salué, c’est à la seule condition de la juste mesure, et de la neutralisation, des impacts sur les dépenses du Département. En effet, imposer une contrainte de désendettement systématique et généralisée à toutes les collectivités, sans tenir compte ni de la situation financière propre à chacune d’elle ni de la cohérence entre sa qualité de gestion et sa stratégie financière, est de nature à remettre en cause le principe constitutionnel d’autonomie financière des collectivités.

Le Département ne saurait se résoudre à rompre le contrat moral passé avec les Yvelinois, à la suite à la hausse de fiscalité consentie en 2016, et à renoncer à sa stratégie financière pour satisfaire des contraintes de désendettement fixées arbitrairement et de manière absurde au regard de sa saine situation financière. Par ailleurs, la réforme territoriale inconséquente qui pèse sur la métropole du grand Paris aura un impact très négatif sur la capacité des collectivités franciliennes à contribuer à l’aménagement du territoire d’Ile-de-France, qui mérite des transformations importantes pour renforcer l’attractivité des territoires et ancrer l’Ile-de-France dans la compétition internationale que se livrent les grands bassins économiques.

Le budget 2018 :  priorité aux investissements

La priorité du Département est de se donner les moyens de réaliser et de cofinancer des projets d’investissement d’ampleur au côté de collectivités locales afin de mieux satisfaire les besoins de la population.

Cette année, c’est plus de 380 millions d’euros que nous investirons dans l’économie locale, dans la modernisation des routes départementales, la rénovation et la construction de collèges, le déploiement du numérique, l’attractivité du territoire.

Pierre Bédier

 

 

 

 

Téléchargez le PDF

A lire : Budget 2018 : le Département annonce une future baisse d’impôts

 

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.