Le soutien à la filière

Territoire historique de l’industrie automobile française, le département des Yvelines a intensifié ces dernières années son engagement dans ce secteur.

En votant en 2009 un plan d’appui sans précédent de plus de 220 millions d’euros à la filière automobile pour la formation, la recherche et le développement, le Conseil général s’engage à 100% pour le véhicule éco-intelligent et la mobilité durable.

L’objectif ? Renforcer sa position de premier département français dans le secteur automobile, et devenir le territoire d’expérimentation du véhicule propre de demain.

La R&D tient une place centrale dans la filière automobile yvelinoise, puisqu’environ 15 000 emplois lui sont consacrés. Et 53% des brevets déposés dans les Yvelines concernent l’automobile et les transports. Le département est d’ailleurs le premier département de France en matière de dépôts de brevets automobiles. Des usines d’assemblage majeures et les deux principaux centres de R&D des deux grands constructeurs français y sont aussi implantés. A Guyancourt et Flins pour Renault, Poissy et Vélizy-Villacoublay pour PSA Peugeot-Citroën, les constructeurs français inventent le véhicule de demain. Les principaux grands constructeurs et équipementiers internationaux, tels que BMW, Valeo ou Nissan, sont également présents.

  • 2nd Appel à projets automobile

    Les appels à projets

    Depuis 2009, deux appels à projets ont été lancés pour aider et soutenir les entreprises novatrices qui proposent et recherchent de nouvelles solutions en termes de mobilité.

  • © ATGLR

    L’Institut VeDeCoM

    VeDeCoM (Véhicule Décarboné, Communicant et de sa Mobilité) a pour ambition de devenir l’institut de la nouvelle filière de la mobilité individuelle durable.

  • Photo-utilitaire-électrique

    Le véhicule électrique

    L’alliance Renault-Nissan, en partenariat avec EDF, a choisi la Vallée de la Seine pour expérimenter l’utilisation grandeur nature de ses véhicules électriques.

  • route départementale

    Les priorités du plan de relance de 2009

    En 2009, le Conseil général a voté un plan d’appui de plus de 220 millions d’euros à la filière automobile pour la formation, la recherche et le développement. Zoom sur ses priorités.

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.