Le temps des découvertes et des courses (1772-1925)

Terre d’accueil des premières compétitions « d’engins mécaniques » puis des premiers records de vitesse, le département des Yvelines a noué d’emblée un lien particulier avec l’automobile.

1772 : La construction de la Route de Quarante Sous marque d’une pierre blanche l’histoire de l’automobile dans le département. Elle reliera Saint-Germain-en-Laye et Mantes-la-Jolie et deviendra au cours du XXe siècle une route emblématique, synonyme de vacances et de loisirs. Elle existe encore aujourd’hui, bien que supplantée depuis longtemps par l’autoroute A13, axe routier majeur vers la Normandie.

28 mars 1887 : Première compétition automobile de France, « course d’engins mécaniques », entre Neuilly-sur-Seine et Versailles, remportée par une voiture De Dion Bouton Dog Car.

11-13 juin 1895 : Départ de Versailles de la 1ère grande course automobile Paris-Bordeaux-Paris. Les pionniers de l’automobile naissante (Panhard, Levassor, Benz, Peugeot mais aussi Bollée, Michelin ou de Dion) s’élancent avec leurs nouvelles machines sur plus de 1200 km de route.

1897 : Marie Adrienne Anne Clémentine de Rochechouart de Mortemart, duchesse d’Uzès, résidant au Château de Bonnelles, est la 1ère femme au monde titulaire du permis de conduire. Elle est aussi, un an plus tard, la 1ère à recevoir une contravention pour excès de vitesse.

27 novembre 1898 : Le journal « La France Automobile » organise la 1ère course de côte au monde à Chanteloup-les-Vignes. Interrompue de 1890 à 1926, elle est disputée jusqu’en 1935 avant de disparaître. En 1998, un groupe de passionnés la ressuscite une fois par an, la reproduisant à l’identique sur des véhicules d’époque.

29 avril 1899 : La « Jamais Contente », voiture électrique créée par un ingénieur belge du nom de Camille Jenatzy est la 1ère voiture à dépasser les 100 km/h à Achères, atteignant une vitesse moyenne d’1 km toutes les 34 secondes.

25 août 1902 : Le constructeur mécanicien Louis Soncin s’associe à l’ingénieur Pierre Joseph Grégoire pour créer la société « Soncin-Grégoire et Cie ». En octobre, Louis Soncin se retire ; P.J. Grégoire crée alors la société « Grégoire et Cie » dont les locaux sont situés au 55, Boulevard Devaux à Poissy, berceau de l’implantation industrielle automobile à Poissy.

1923 : 1ère course du Bol d’Or. Jusqu’en 1936, il est organisé sur le « circuit des Loges », dans la forêt de Saint-Germain-en-Laye (en alternance avec l’autodrome de Linas-Montlhéry).

1924 : Fin définitive de la production Grégoire, qui était le 15e producteur français du secteur et employait 1500 personnes dix ans auparavant.

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.