Poissy et Flins : fleurons de l’industrialisation du véhicule dans les Yvelines (1937-1958)

C’est le long de la vallée de la Seine, entre Poissy et Flins-sur-Seine, que les Yvelines s’imposent comme un bastion de la production automobile, en accueillant notamment les deux constructeurs emblématiques français, Renault et Peugeot.

1937 : Le conseil d’administration de Ford SAF décide de construire une nouvelle usine à Poissy pour produire 150 véhicules par journée de 8 heures. La présence de la Seine et d’une voie ferrée à proximité ont particulièrement conforté Henry Ford dans son choix.

1938 : Ford acquiert les locaux des Automobiles Grégoire situés entre le Boulevard de Maisons et le Boulevard Devaux. Mais en raison de la déclaration de guerre, les travaux de construction de l’usine Ford SAF sont ralentis. L’usine ne sera finalement jamais inaugurée.

14 juin 1940 : L’usine Ford est placée sous l’autorité d’un administrateur allemand. L’usine doit se plier aux ordres imposés par l’occupant et participer à l’effort de guerre. Bombardée à cinq reprises durant la guerre, l’usine est entièrement à reconstruire à la libération.

1944-1946 : Libérée entre le 26 et le 28 août 1944, l’usine de Poissy se met immédiatement au service de la France libre en fabriquant des moteurs pour Jeep et pour les chars de l’US Army. En 1946, la production de voitures de tourisme redémarre. La Ford 472 A devient le 1er véhicule particulier fabriqué à Poissy.

1951 : Après la Libération, Renault achète le terrain de Flins, à la demande du gouvernement provisoire de la République française, pour désenclaver les usines de Boulogne. Construite fin 1951, l’usine est inaugurée en 1952, se montrant extrêmement novatrice d’un point de vue architectural et social avec, en périphérie des bâtiments de production, des infrastructures réservées à l’hygiène ouvrière (vestiaires, douches, etc).

4 juillet 1954 : Gonflé par le succès de l’Aronde, le constructeur franco-italien Simca décide d’acquérir l’usine de Poissy, détenue par Ford, pour assurer son expansion. Le rachat prend effet le 30 novembre de la même année. Simca doit, en contrepartie, amorcer un projet de construction de 5000 logements à destination des ouvriers, qui donnera naissance aux cités de Poissy Beauregard et Vernouillet.

Novembre 1955 : Début du chantier du « Grand Poissy ». La surface des ateliers de l’usine Simca doit passer de 91 000 m² à 180 000 m² dans le cadre du transfert de l’ensemble des activités de Nanterre à Poissy.

Décembre 1955 : Le 1er modèle de série de la Dauphine sort des usines Renault et rencontre un succès quasi-immédiat. Fabriqué jusqu’en 1967 et exporté dans de nombreux pays jusqu’aux États-Unis, le modèle se vend à plus de 2 millions d’exemplaires.

Octobre 1958 : La nouvelle usine de Poissy est inaugurée en présence de trois ministres. Le nom de Simca est apposé sur le château d’eau de 75 mètres de haut qui jouxte l’usine. Le début d’une nouvelle ère où la production est portée à 1000 véhicules par jour. En parallèle, Simca signe son premier contrat avec la Chrysler Corporation et rachète la marque Talbot ainsi que la compagnie de taxis G7.

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.