La Maison départementale des personnes handicapées (MDPH)

Au sein du département des Yvelines, la Maison départementale des personnes handicapées est composée d’un pôle central et de guichets de proximité appelés pôles autonomie territoriaux.

Les missions de la MDPH

Les pôles autonomie territoriaux accueillent le public sur les territoires. Des équipes pluridisciplinaires formées de personnels médico-sociaux y sont chargées d’évaluer les besoins de compensation et de suivre le projet de vie de chaque personne. Toutes les demandes de prestations ou d’aides peuvent y être déposées. Le pôle central départemental assure la gestion administrative des prestations, le fonctionnement de la Commission des Droits et de l’Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH), et la coordination des services.

Faire une demande auprès de la MDPH

Pour faire une demande auprès de la MDPH des Yvelines, nous vous invitons à :

  • Lire attentivement la notice explicative pour formuler une demande auprès de la maison départementale des personnes handicapées (MDPH)
  • Compléter le formulaire de demande(s) auprès de la MDPH cerfa N°13788*01
  • Fournir le certificat médical destiné à être joint à une demande auprès de la MDPH cerfa N° 13878*01 (de moins de 6 mois)
  • Fournir une copie d’une pièce d’identité en cours de validité
  • Fournir un justificatif de domicile (de moins de 3 mois)
  • Envoyer tous ces documents à l’adresse postale unique:
    MDPH 78
    TSA 60 100
    78 539 Buc Cedex

 

Vous pouvez lire des fiches faciles à lire et à comprendre, élaborées par la CNSA, pour vous aider à vous informer sur les droits et les aides pour les personnes handicapées :

Le circuit d’une demande auprès de la MDPH

Téléchargez le PDF

Les voies de recours

Si vous n’êtes pas d’accord avec une décision de la CDAPH, vous pouvez demander, dans un délai de deux mois à compter de la réception de la notification de décision, une conciliation ou un recours gracieux auprès de la MDPH.

La procédure de conciliation permet l’intervention d’une personne qualifiée qui est neutre et non payée par la MDPH. Cette personne qualifiée est chargée de vous expliquer la décision qui a été prise et de proposer des mesures de conciliation si nécessaire.

Le conciliateur rédige ensuite un rapport de mission qui vous est adressé ainsi qu’à la MDPH. A l’issue de cette procédure, la CDAPH rend une nouvelle décision. Si celle-ci ne vous convient pas, vous pouvez engager une demande de recours.

Le recours gracieux auprès de la MDPH permet de réétudier le dossier en s’appuyant sur de nouveaux éléments, à condition que la situation de handicap reste inchangée (sinon il s’agit d’une révision).

A l’issue de ces deux procédures (conciliation, recours gracieux), si vous n’êtes toujours pas d’accord avec la décision de la CDAPH, vous avez la possibilité de demander un recours contentieux devant le tribunal compétent, Tribunal du Contentieux de l’Incapacité (TCI) ou Tribunal Administratif (TA). La contestation du jugement du TCI ou du TA s’effectue devant la CNITAAT ou devant la Cour Administrative d’Appel.

Bon à savoir

Pour toutes les décisions rendues après le 1er janvier 2019, un recours administratif préalable (recours gracieux) devra obligatoirement être déposé avant tout dépôt d’un recours contentieux. Cela signifie que tout recours contentieux sera rejeté sans avoir été examiné, si aucun recours administratif préalable n’a été déposé.

Vous pouvez lire des fiches faciles à lire et à comprendre, élaborées par la CNSA, pour vous aider à vous informer sur les droits et les aides pour les personnes handicapées :

Le fonds départemental de compensation (FDCH)

La MDPH des Yvelines gère un fonds départemental de compensation du handicap (FDCH) chargé d’accorder des aides financières destinées à permettre aux personnes en situation de handicap de faire face aux frais de compensation restant à leur charge, après déduction de la prestation de compensation du handicap (PCH).

Le FDCH intervient pour les demandes d’aides techniques, d’aménagement du logement ou du véhicule ainsi que pour les charges exceptionnelles.

L’organisation du FDCH est placée sous l’autorité du comité de gestion dont les financeurs sont :

Pour en savoir plus

La MDPH78 est un groupement d’intérêt public (GIP) dont le Département assure la tutelle administrative et financière.

Les membres du GIP sont le Conseil départemental, l’Etat, la Caisse primaire d’assurance maladie des Yvelines, la Caisse d’allocations familiales des Yvelines et la Caisse régionale d’assurance maladie d’Ile-de-France.

Marie-Hélène Aubert, vice-présidente du Conseil départemental, est la présidente par délégation du GIP. La direction de la MDPH est assurée par le Docteur Albert Fernandez.

Une commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) prend, sur la base de l’évaluation réalisée par l’équipe pluridisciplinaire des pôles autonomie territoriaux, des souhaits exprimés par la personne handicapée ou son représentant légal dans son projet de vie et du plan de compensation, les décisions relatives à l’ensemble des droits de cette personne, notamment en matière d’attribution de prestations et d’orientation.

La CDAPH est composée de 23 membres titulaires, 21 ayant voix délibérative et 2 ayant voix consultative, et de membres suppléants, dans la limite de 3 pour chaque membre titulaire.

 

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.