Aide aux aidants

Des groupes d’aide aux aidants interviennent sur tout le territoire depuis 2006. Ils permettent aux conjoints, aux enfants ou à tout autre aidant non professionnel d’échanger sur les problématiques liées à l’accompagnement d’une personne en perte d’autonomie. Le Conseil départemental propose également un soutien psychologique individuel dans chaque CGL.

Les groupes d’aide aux aidants

Les premiers groupes d’aide aux aidants interviennent sur les CGL de Versailles, le Mantois et Centre Yvelines dès 2005. Ils se généralisent sur l’ensemble du territoire en 2006.

Ils ont vocation à recevoir les aidants non professionnels (conjoints, enfants, …) des personnes âgées en perte d’autonomie pour leur permettre d’évoquer les problématiques liées à l’accompagnement de leur proche.

Leur financement est assuré par le Conseil départemental des Yvelines.

Ces groupes  peuvent prendre diverses formes :

  • Des réunions d’information sur les diverses problématiques liées à l’âge : le bien-viellir, la mémoire, la maladie d’Alzheimer, les mesures de tutelles, l’aménagement du logement,  la nutrition,  …
  • Des groupes de paroles où chacun évoque l’accompagnement au quotidien et échange avec des personnes confrontées aux mêmes difficultés ;
  • Des pièces de théâtre interactives : sur la maladie d’Alzheimer, les Services à la personne, …

Soutien psychologique individuel

Expérimenté en 2009 sur trois CGL, le soutien psychologique individuel a depuis été généralisé à l’ensemble du territoire.
Les psychologues  ont  vocation à prendre en charge les personnes âgées suivies par les coordinations.  Mais ils sont également amenés à répondre ponctuellement aux besoins des aidants dans le cadre des relations aidant /aidé et de la  médiation familiale.
Le financement est assuré par le Conseil départemental des Yvelines.

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.