L’état des services de transports collectifs dans les Yvelines : une offre quantitative et qualitative insuffisante

Des infrastructures insuffisantes, des matériels inadaptés

En outre, de nombreux points noirs demeurent, constituant de véritables « goulets d’étranglement » qui, en l’absence de traitement, empêchent toute augmentation du nombre de trains (exemples de Porchefontaine et de Mantes-La-Jolie).

A cela s’ajoute la vétusté d’une partie du matériel et l’absence de modernisation des installations au sol (remplacement des rails, signalisation…), sources d’irrégularités des trains (retards, annulations …).

Des attentes très fortes des Yvelinois

Le réseau ferré des Yvelines, essentiellement radial vers Paris, n’offre pas une bonne qualité de desserte (fréquences insuffisantes, pas de cadencement), notamment dans la moitié Ouest du département. Ce qui se traduit par une capacité insuffisante de transport particulièrement marquée aux heures de pointe.

D’ailleurs, les Yvelinois ne s’y trompent pas et attendent :

  • des améliorations en matière de fréquences et d’amplitude tant en heures de pointe qu’en heures creuses ;
  • plus de trains directs,
  • le renforcement des services en « contre pointe » et en heures creuses ;
  • et l’augmentation de la capacité dédiée au transport de voyageurs.

S’agissant de la qualité et du confort dans les trains et les gares, les attentes sont également fortes et portent sur :

  • un renforcement de « la police ferroviaire », notamment le week-end,
  • des trains plus confortables,
  • des gares plus propres,
  • une meilleure information,
  • la baisse de la tarification, notamment pour le ticket à l’unité ou pour la carte orange (suppression ou réduction du nombre de zones),
  • l’augmentation de la capacité et la baisse de la tarification du stationnement au niveau des pôles d’échange.

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.