La bibliothèque de Oinville-sur-Montcient revient sur l’opération Premières Pages

Le réseau de lecture publique de la Communauté urbaine GPS&O participe pour la seconde fois au dispositif Premières Pages.

Le réseau de lecture publique de la Communauté urbaine GPS&O participe pour la seconde fois au dispositif Premières Pages.

Le Réseau de Lecture Publique de la Communauté Urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O) a porté pour la deuxième fois l’opération « Premières Pages » du ministère de la Culture en 2017. Acteur de l’opération, la bibliothèque de Oinville-sur-Montcient revient sur l’intérêt de cette participation.

 Ludmilla Lavallez, vous êtes responsable à la bibliothèque de Oinville-sur-Montcient (commune de 1 088 habitants), quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez souhaité inscrire la bibliothèque dans ce dispositif ?

La bibliothèque fait partie du Réseau de Lecture Publique de la Communauté urbaine, et le dispositif « Premières Pages » nous a donné l’occasion de poursuivre et d’enrichir le travail de collaboration entrepris depuis un an. L’objectif principal est de sensibiliser les enfants de 0 à 3 ans et leurs parents, ainsi que tous les professionnels, aux enjeux de la lecture.

Le dispositif « Premières Pages » vise notamment à favoriser la collaboration entre les acteurs du livre et ceux de la petite enfance. Quelles actions avez-vous pu développer ?

C’est toute l’originalité de cette démarche engagée par le Réseau de Lecture Publique, à savoir de faire travailler ensemble les bibliothécaires et les professionnels de la Petite Enfance sur un projet commun. Des groupes de travail ont été créés afin de proposer une sélection d’albums, par la suite diffusés dans toutes les structures partenaires. Plus généralement, notre réflexion porte sur la manière dont nous pouvons développer chez les tout petits et les adultes référents le goût du livre et de la lecture.

Quels types de partenariats ont pu être construits ?

Le principal partenaire, vous l’avez compris, est le Réseau de Lecture Publique, dont les projets sont pilotés par Estelle Libeau. A l’échelon communal, nos partenaires sont les professionnelles de la petite enfance (RAM et micro-crèche) et l’école maternelle.

Concrètement, les albums de la sélection ont été lus à la bibliothèque, lors des séances de bébés lecteurs, ainsi qu’aux élèves de l’école maternelle, pendant les accueils de classes.

Pendant le mois des bébés lecteurs, temps fort organisé par la Communauté Urbaine en novembre 2017, un spectacle-lecture a été proposé à Oinville-sur-Montcient aux enfants de la micro-crèche, du RAM et de l’école maternelle, par la compagnie « Le Souffle des livres ». Les albums de la sélection étaient mis en voix et en musique par deux artistes.

Une rencontre interprofessionnelle a également été organisée en décembre entre les bibliothécaires, les professionnels de la petite enfance et une maison d’édition « Les Grandes Personnes ». Claire Dé et Lucie Félix, auteures et illustratrices d’albums de jeunesse ont pu présenter leur travail et répondre aux questions du public.

Sur quoi ont pu déboucher ces partenariats ?

La participation au dispositif « Premières Pages » nous a permis de faire évoluer nos pratiques. L’accueil des bébés lecteurs à la bibliothèque se fait aujourd’hui de manière différente, depuis la formation dispensée par l’association ACCES (Actions Culturelles Contre les Exclusions et les Ségrégations). Cette formation s’adressait aussi bien aux professionnels du livre qu’aux professionnels de la petite enfance. Maintenant, les lectures individuelles sont privilégiées aux lectures collectives et elles sont assurées par la bibliothécaire aussi bien que par les assistantes maternelles.

D’autre part, les rencontres régulières au sein du Réseau nous ont permis de partager nos expériences et de nous enrichir mutuellement.

 Cette expérience a-t-elle pu ouvrir la bibliothèque sur des idées de nouveaux projets ?

Oui, elle s’est révélée très positive. A la bibliothèque, nous réfléchissons à construire un projet pour sensibiliser tous les parents à l’importance de lire des livres à leurs enfants, dès le plus jeune âge. Mais nous nous interrogeons sur la manière d’atteindre ceux qui ne viennent pas encore spontanément à la bibliothèque. Pour cela, nous souhaitons approfondir le travail de réflexion et de concertation avec le Relais d’Assistantes Maternelles, la micro-crèche de Oinville-sur-Montcient et bien sûr le Réseau de Lecture Publique.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter le groupe « Education artistique et culturelle » sur LeVivier et le site de GPS&O.

Actualités sur le thème Culture

Développement culturel

Transitions – Inventer les projets culturels de demain

14/09/2018 – Bilan & perspectives 2019-2021: venez échanger avec le Département et assistez à des retours d’expérience de porteurs de projet.

En savoir plus...

Développement culturel

Le rapport Orsenna prône l’ouverture(s)

17/07/2018 – Le rapport « Voyage au pays des bibliothèques. Lire aujourd’hui, lire demain » remis par Erik Orsenna propose une vision élargie du rôle de la bibliothèque : plus accessible, proposant des horaires adaptés aux rythmes de vie des habitants et offrant de nouveaux services. Des bibliothèques mieux adaptées aux usages actuels Mandaté par la Ministre de la […]

En savoir plus...

Développement culturel

Faire des bibliothèques des lieux de proximité et du vivre ensemble : une ambition commune

17/07/2018 – Les évolutions de la politique départementale pour la lecture publique et plusieurs initiatives locales pour le livre et la lecture montrent que les Yvelines s’inscrivent déjà dans de nombreuses propositions du rapport Orsenna. Faire des bibliothèques des lieux de proximité et de citoyenneté en misant sur le vivre ensemble par la mutualisation des espaces et […]

En savoir plus...

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.