Accédez à l'ensemble des aides et dispositifs du Département sur www.78-92.fr

Prévention des expulsions locatives

Chef de fil en matière des solidarités, le Département des Yvelines a de nombreuses missions de prévention vis-à-vis de ses concitoyens. Il remplit l’une de ces missions avec ses partenaires dans le cadre de la charte de prévention des expulsions locatives.

Comment ? En favorisant la mise en œuvre d’une politique efficace de prévention des impayés ou retards de loyers.

Objectif ?  Diminuer les risques d’expulsion des plus précaires.

Pour ce faire, le Département et ses partenaires accompagnent les Yvelinois les plus précaires dès la 1ère difficulté. Suivez les conseils suivants pour ne pas risquer l’expulsion locative.

Impayés ou retards de loyers, ne risquez pas l’expulsion !

En tant que locataire, vous avez des droits et des devoirs. Votre premier devoir est de payer votre loyer chaque mois. Mais parfois, les fins de mois peuvent être compliquées et vous vous demandez comment réussir à honorer vos obligations.
Ne restez pas seul, dès la 1ère difficulté, contactez le 01 30 836 836.

Conseil n°1 : Prévenez votre bailleur

Il est essentiel de maintenir le contact avec votre bailleur.

Si vous n’êtes pas en mesure de payer votre loyer, prévenez-le immédiatement et faites-lui part de vos difficultés. Cela lui permettra d’étudier les possibilités qui s’offrent à vous : échelonnement de votre loyer, report du paiement à une date ultérieure, plan d’apurement, accord de remboursement, etc.

Conseil n°2 : Ne restez pas seul :

Des professionnels de l’accompagnement social sont à votre disposition pour trouver avec vous des solutions.

Leurs missions :

  • vérifier si vous avez accès à l’ensemble de vos droits auprès des organismes sociaux (CAF, CPAM, Pôle Emploi, CNAV…) et, le cas échéant, vous aider à réaliser les démarches pour y accéder ;
  • analyser, avec votre accord, vos comptes bancaires et vos avis d’échéances pour mettre en place un plan d’action adapté à votre situation.

Conseil n°3 : Un loyer partiel vaut mieux que rien du tout

Dès que votre situation le permet, essayer de reprendre le paiement même partiel de votre loyer.

Ce maintien même partiel est la preuve de votre bonne foi et permet le maintien de l’Aide Personnalisée au Logement (APL). En effet, en l’absence de versement de loyer même partiel, le bailleur a l’obligation de le signaler à la CAF pour qu’elle évalue le maintien ou non de votre APL.

Pour chaque procédure, ayez le bon réflexe

Lors d’impayés ou de retards de loyers, le bailleur peut engager des procédures. Pour chacune d’entre elles, ayez le bon réflexe pour ne pas risquer l’expulsion.

Vous avez reçu un commandement de payer ?

Vous avez 2 mois pour régler la dette à partir de la date de réception de l’avis ou pour trouver une solution à l’amiable (plan d’apurement et plan de surendettement auprès de la Banque de France).

Vous avez reçu une assignation en résiliation de bail ?

Un rendez-vous vous est proposé avec un travailleur social. Vous devez impérativement vous y présenter.
Ce sera l’occasion de vérifier vos droits et d’établir un rapport précis de votre situation.

Ce rapport est très important car il sera transmis au juge en vue de votre audience. Si vous le désirez, vous pouvez aussi être assisté d’un avocat.
Vous pouvez demander l’aide juridictionnelle

Vous avez une convocation pour vous présenter à une audience ?

Il est impératif de vous présenter à l’audience pour essayer de conserver votre logement. Votre présence est la preuve de votre bonne foi et facilitera la recherche de solutions adaptées à votre situation. En fonction de la décision du juge, suivez ces instructions :

  • Le juge vous propose un plan personnalisé : Veillez à le respecter. Si vous ne le respectez pas, la procédure d’expulsion se poursuivra.
  • Le juge décide de la résiliation de votre bail : Vous devez impérativement poursuivre ou reprendre le paiement de votre loyer.

Vous avez reçu un commandement de quitter les lieux ?

Vous avez 2 mois à partir de la date de réception de l’avis pour quitter votre logement. Si vous n’avez pas trouvé de solution pour vous loger, vous pouvez demander un délai au juge de l’exécution.

Vous devez quitter votre logement ?

Même si le bail est résilié, veillez à faire l’état des lieux de sortie, à rendre les clefs de votre logement en mains propres et à rembourser votre dette au bailleur.

Ne cherchez pas à rester dans le logement, le bailleur pourrait demander au Préfet d’intervenir pour récupérer le logement avec l’assistance de la Police.

Vous refusez de quitter le logement et avez reçu une réquisition de la force publique ?

Vous devez impérativement vous rendre aux rendez-vous proposés par le Commissariat et le travailleur social afin de participer à la constitution de votre dossier qui sera transmis au Préfet.

En conclusion, il n’est jamais trop tard pour se faire aider !

Impayés ou retards de loyers : nombreuses sont les étapes avant l’expulsion !
Dès la première difficulté, faites-vous aider et contactez le 01 30 836 836.
Plus vite vous réagissez, plus les solutions seront faciles à mettre en œuvre.

Télécharger :

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.
Pour tout autre besoin, situation individuelle, et si vous souhaitez être recontacté, utilisez le formulaire de contact du site.
Attention, vous accédez à un espace vous permettant de renseigner librement des informations. Vous ne pouvez pas introduire au niveau de ce formulaire des données personnelles (à savoir votre nom, prénom, date de naissance, origine raciale ou ethnique, opinions politiques, etc.). Pour rappel, vous devez impérativement rédiger des commentaires objectifs et jamais excessifs ou insultants. Pour information, sachez que cet espace fait régulièrement l’objet d’un nettoyage afin de supprimer toute donnée interdite.