Partenariat gagnant-gagnant entre les entreprises et le Lycée d’Anèho

A l’initiative du Maire d’Anèho, une réunion de préfiguration d’un Comité de concertation public-privé a été tenue jeudi 26 février au Lycée technique d’Anèho-Glidji, en présence d’une dizaine de grandes entreprises togolaises et de Jean-Marie Tétart, Député des Yvelines. Ce comité aura pour objectif d’entretenir un dialogue constant avec le secteur privé pour maintenir l’adéquation entre les formations et les besoins des entreprises, et de mobiliser des ressources supplémentaires permettant de maintenir la qualité des formations dispensées.

Les élèves de 2nde "maintenance informatique" accueillent la délégation

Les élèves de 2nde “maintenance informatique” accueillent la délégation

L’enseignement technique et professionnel au Togo a débuté ces dernières années une révolution dans laquelle la coopération Yvelines-Anèho figure au rang des expériences pilotes. Entamé en 2009, le projet de réalisation d’un Lycée technique s’est concrétisé à la rentrée 2013-2014 par l’ouverture de l’établissement d’Anèho-Glidji et l’accueil d’une première promotion de 60 élèves. Si le cadre d’étude offert aux apprenants surprend déjà par sa qualité, l’atout principal du Lycée réside dans la mise en place de nouvelles méthodes de pédagogie grâce à la collaboration intense du Lycée polyvalent Jules Ferry de Versailles depuis 2009. Les enseignements sont centrés désormais sur la pratique, dans les ateliers de l’établissement et en entreprises, assurant une formation de technicien bien plus conforme aux attentes du secteur privé. Le succès de cette nouvelle approche s’est traduit dès la première année par un taux de recrutement de 100% des élèves en stage, et par des candidatures de plus en plus nombreuses pour l’inscription dans l’établissement.

Une telle pédagogie requiert cependant une mise à jour constante des formations à l’égard des technologies utilisées par les entreprises, sur lesquelles les élèves doivent être formées. Et partant, des moyens relativement importants. Un effort déjà significatif a été consenti par la coopération yvelinoise pour proposer un plateau technique d’un niveau encore rare au Togo ; cet effort ne doit pas se relâcher sur la durée, faute de quoi les élèves en reviendront à l’apprentissage professionnel « sur tableau noir ». C’est dans cette optique que l’instauration d’un dialogue permanent avec le secteur privé s’impose comme une nécessité vitale pour l’établissement. D’un côté, ce dialogue doit « brancher » les formations sur les réalités professionnelles. D’un autre côté, si les entreprises trouvent intérêt à disposer d’un outil de formation performant, cet outil ne peut être viable que si elles acceptent de contribuer à son entretien, les ressources publiques affectées à l’établissement étant insuffisantes pour les dotations en fournitures et matériels requises par la pédagogie. D’où l’idée portée par la Mairie d’Anèho, propriétaire de l’établissement, de proposer la création d’un tel comité dans une logique gagnant-gagnant.

Des entreprises des secteurs de l’industrie extractive, des matériels et machines industrielles, des télécommunications, des activités portuaires, toutes potentiellement intéressées par la formation, avaient donc répondu présentes, de même que l’AFD, qui pilote avec le Ministère togolais la réforme de l’enseignement professionnel. Plusieurs pistes de travail ont été retenues pour améliorer l’identification des stages, envisager des programmes de formation continue pour le perfectionnement des salariés en activité, ou améliorer la formation des enseignants. Le Département des Yvelines, en accord avec le Lycée Jules Ferry, a proposé la mise en place d’un programme d’accompagnement sur trois ans et doté de 150 000€, basé sur la montée en compétence des personnels d’Anèho-Glidji et des apports de matériel. Un poste sera par ailleurs financé, qui fera la liaison avec les entreprises et animera le comité. Depuis 2009, le Département des Yvelines a déjà engagé près d’un million d’euros pour accompagner ce projet.

Actualités sur le thème Coopération internationale

Adultes en difficulté

De la cuisine à l’emploi

13/12/2019 – Commis de cuisine, agent de restauration, agent d’hygiène et de propreté : en deux ans près de 400 Yvelinois ont été formés aux métiers de la restauration, un secteur qui cherche en permanence de la main d’œuvre. Une politique de développement des compétences signée ActivitY’ pour dynamiser les recrutements dans la filière. Une main d’œuvre qualifiée […]

En savoir plus...

Adultes en difficulté

« Zoom Métiers » ActivitY’ : les recruteurs sur le devant de la scène

13/12/2019 – Avec ces rencontres d’un nouveau genre, les entreprises ont l’opportunité de parler d’elles et des compétences qu’elles recherchent à des candidats ou à des prescripteurs. Suez/La Maison pour rebondir a officié pour la 1ère session à Guyancourt en novembre dernier. « Dans beaucoup de secteurs, les tâches se spécialisent et de nouveaux métiers émergent liés à […]

En savoir plus...

Adultes en difficulté

Ils ont trouvé leur voie : 3 success stories 2019

13/12/2019 – Entrepreneur digital, chargé d’indexation documentaire, installateur de bornes wi-fi : en quelques mois, ils ont réussi à trouver un job dans le numérique qui leur donne envie de se lever le matin. Rencontre avec 3 Yvelinois. Mohammed Chenouna, 44 ans : l’entrepreneur digital Depuis avril 2019, Mohammed est auto-entrepreneur et patron de sa société Original Faire part. […]

En savoir plus...

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.
Pour tout autre besoin, situation individuelle, et si vous souhaitez être recontacté, utilisez le formulaire de contact du site.