Quel repreneur pour Dunlopillo ? Du réalisme économique et de l’audace, plutôt qu’un effet d’annonce irresponsable

Le Groupe Cauval, propriétaire notamment de la marque Dunlopillo, devrait connaître bientôt l’épilogue de son redressement judiciaire.

Le Tribunal de Commerce de Meaux examinera en effet dès le 17 mai les offres des nombreux prétendants repreneurs.

Soucieux de préserver un maximum de plus de 300 emplois directs de l’usine Dunlopillo implantée dans les Yvelines, Pierre Bédier, Président du Conseil départemental, avait précisé qu’il restait attentif à l’évolution de ce dossier qu’il a suivi de l’intérieur, avec les représentants du personnel, notamment la CGT.

Aujourd’hui, inquiet, il alerte de nouveau les pouvoirs publics sur leur responsabilité quant au choix du repreneur, et le risque de se tromper d’objectif dans le cadre d’une vision court-termiste et unilatérale : « Les collectivités locales sont au plus près des réalités de l’emploi, mais elles sont trop souvent écartées des circuits de décision opaques du gouvernement. Je le répète, car je connais le dossier, ce dont nous avons besoin, ce n’est pas d’un effet d’annonce focalisé sur un nombre global d’emplois préservés sur le seul court-terme, et sur le papier ! Ce dont nous avons besoin, c’est de garanties quant à la pérennité de l’activité, et donc d’un projet réaliste, inscrit dans la durée et forcément audacieux ».

Il faudra savoir choisir l’offre qui intègrera l’évolution concurrentielle des marchés pour lesquels produisent les deux sites de Limay et de Porcheville. C’est la condition sine qua non de la pérennité de l’activité, seule à même de garantir le maintien d’emplois industriels.

CP Bedier Dunlopillo repreneurs 11052016 doc (171.4 kB)

Communiqués sur le thème Economie

Atos développe son pôle d’innovation au rayonnement mondial au cœur des Yvelines avec le soutien du Conseil départemental

17/11/2016 – Le Conseil départemental des Yvelines et Atos, leader international des services numériques, annoncent le développement d’un pôle d’innovation au rayonnement mondial au cœur du département des Yvelines, avec le soutien de l’Établissement Foncier Public d’Île-de-France. L’actuel site d’Atos aux Clayes-sous-Bois accueillera ainsi un Data Center de dernière génération et les activités de R&D autour du Bull sequana bénéficieront d’un plan d’investissement ambitieux.

En savoir plus...

Dunlopillo : le repreneur choisi devra tenir ses engagements

23/05/2016 – Le redressement judiciaire du Groupe Cauval, propriétaire notamment de la marque Dunlopillo, a connu son épilogue ce matin.

En savoir plus...

Dunlopillo : Pierre Bédier continue à se mobiliser pour sauver 300 emplois directs

25/04/2016 – Dans le contexte du redressement judiciaire du groupe Cauval, Pierre Bédier, Président du Conseil départemental, reste attentif à l’évolution de ce dossier avec les représentants du personnel, dont la CGT de Mantes-la-Jolie, pour s’assurer que le repreneur potentiel sauvegarde l’activité économique et les 300 emplois directs de l’usine Dunlopillo.

En savoir plus...

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.
Pour tout autre besoin, situation individuelle, et si vous souhaitez être recontacté, utilisez le formulaire de contact du site.
  • Bienvenue dans l’espace dédié aux journalistes

    Vous y trouverez les communiqués et dossiers de presse que le Conseil départemental met à votre disposition.

    Pour toute question qui ne trouverait pas une réponse ici, n'hésitez pas à contacter le service presse.

  • Contact presse

    Vous êtes journaliste et souhaitez contacter le service Presse, contactez Amélie BAILLEAU.

    Tél. : 01 39 07 78 41
    Port.: 06 10 68 07 49

    Formulaire de contact