ActivitY’ investit sur les métiers du digital avec Webforce 3

webforce 3 stagiaires mars 2018

Une formation axée sur l’acquisition de compétences pratiques

Lundi 26 mars aux Mureaux sur le Campus, Cité de l’innovation et des métiers de demain, débutait une nouvelle formation de « Développeur intégrateur » issue d’un partenariat entre ce Campus, l’agence d’insertion ActivitY’ et l’école Webforce 3.

Une solution alternative au cursus classique

Ils ont entre 19 à 58 ans et sont passionnés par le numérique. Autodidactes peu diplômés ou en reconversion, les 15 participants ont été sélectionnés essentiellement pour leur motivation. Webforce3 se veut un tremplin vers l’emploi ouvert à tous : « Avec notre pédagogie, nous allons chercher des profils atypiques qui ne sont pas passés par un cursus classiques, notamment les petites pépites que l’on trouve dans les quartiers mais pas seulement. La formation très opérationnelle convient à tous pourvu que l’on ait l’esprit logique et un projet professionnel dans ce domaine.» déclare Florence Bourdillat, Directrice de projet et responsable du secteur des Yvelines.

Financée en totalité par ActivitY’ – 73 000 euros- , la session Webforce 3 a pour finalité l’obtention de deux certifications, « Technique d’intégration » et « Technique de développement web » , puis de conduire à l’emploi. « La plupart du temps, les entreprises recherchent des bacs +5 pour les missions liées au digital. Or, ce sont des métiers qui peuvent s’exercer avec un niveau de qualification moins élevé par des candidats très agiles et très compétents. » précise Florence Bourdillat.

L’appel d’air de la transformation digitale

Webforce3 répond ainsi à la demande d’un secteur en forte tension. En France, le nombre de postes non pourvus dans le numérique depuis 2015 est estimé à 50 000 et à 900 000 à l’échelle européenne. Une carence de 87 000 travailleurs qualifiés a été envisagé d’ici 2020. « Or ce sont des métiers attractifs que l’on peut exercer en télétravail et l’international puisque tout se fait via le web. » indique la Directrice de projet.

Dans un contexte de développement constant du digital – 3,4% de croissance en 2017 et 3,6% annoncé en 2018- , ActivitY’ propose , avec Webforce3, d’apporter dans les Yvelines une main d’œuvre nouvelle et compétente pour tous les métiers liés à la transformation numérique des entreprises. L’appel d’air est particulièrement important en Ile-de-France qui concentre la moitié de ces emplois, en particulier à Paris et dans les Hauts-de-Seine. La communauté urbaine Grand Paris Seine&Oise  présente également un véritable vivier avec ses 7 pôles de compétitivité, ses 23 500 établissements et les 3 500 créations d’entreprises chaque année.

Un ancrage territorial fort 

Le Campus, structure départementale implantée aux Mureaux, a initié ce partenariat avec Webforce 3 et ActivitY’ de façon à développer les métiers du digital en Vallée de Seine. “Le Campus a pour vocation de créer un dynamique de territoire en construisant un écosystème dédié à la transformation et à l’innovation responsable. Cette évolution se fait notamment autour de la filière numérique et des nouvelles formes d’apprentissage.” déclare Patricia Ovadia, Directrice du Campus, qui a récemment publié un manifeste présentant le leadership de la Cité de l’innovation et des métiers de demain en termes de dynamique territoriale et de responsabilité sociale.

Par ailleurs, la formation Webforce3 s’installe également à Trappes au cœur du quartier des Merisiers. Pour ActivitY’ l’accessibilité de la formation aux jeunes et aux Yvelinois issus des quartiers classés politique de la ville est une priorité. Ils représentent actuellement un tiers des candidats en formation.

A l’issue de la formation, les candidats seront accompagnés dans la rédaction de leur CV et dans leur recherche de stage et d’emploi. Toutes les chances sont de leur côté

Témoignage

Rachma, 34 ans et bénéficiaire du RSA, habite Limay. Elle est titulaire d’un LEA mais passionnée depuis toujours par l’informatique :
« J’ai fait des études de langue mais j’ai un bac informatique. En rentrant en France, après un séjour en Angleterre, j’avais envie de travailler dans l’informatique. On m’avait dit que le seul moyen, c’était de faire une licence informatique. Mais pour moi, il y avait trop de mathématiques dans ce cursus universitaire. Par miracle, ma conseillère socio-professionnelle, m’a informée qu’ActivitY’ pouvait me financer la formation Webforce3 car je suis bénéficiaire du RSA et demandeuse d’emploi depuis un an. »

Conditions d’accès à la formation

A partir de 18 ans
Demandeur d’emploi
Publics Pôle emploi, missions locales et territoires d’action départementale

Plus d’information
activity78@yvelines.fr

Suivez ActivitY’ sur twitter  

Actualités sur le thème Adultes en difficulté

Entreprendre au pecq VL mars 2018

Agriculture

ActivitY’ – Busin’ESS présente son offre de services aux entreprises

28/03/2018 – Mercredi 21 mars, le club “Entreprendre au Pecq” a reçu ActivitY’ pour une présentation de son club des entreprises de l’économie sociale et solidaire des Yvelines, Busin’ESS. Retour d’expériences et clés pour agir ont été au cœur des échanges.    Une vision de l’entreprenariat plus consciente « Entreprendre au Pecq » compte des chefs d’entreprises sensibilisés à la question […]

En savoir plus...
job dating janvier 2018 2

Agriculture

60 participants au premier “job dating” ActivitY’ d’Achères

15/01/2018 – Vendredi 12 janvier à Achères s’est tenu le premier job dating organisé par le Département et l’agence d’insertion ActivitY’. Une initiative inédite pour faciliter et préparer à l’embauche des bénéficiaires du RSA qui cherchent à reprendre une activité.   Une autre façon de recruter Baser un recrutement sur un premier contact en face à face : […]

En savoir plus...
Buchelay mai REDUITE

Agriculture

ActivitY’ – Les chiffres clés de l’agence départementale d’insertion

14/12/2017 – Depuis sa création fin 2015, l’agence départementale d’insertion ActivitY’ a permis à plus de nombreux Yvelinois de reprendre une activité professionnelle. En 2016, le nombre de bénéficiaires du RSA avait déjà baissé de 10%.   Les premiers résultats obtenus par l’agence sont le fruit d’une politique partenariale qui continue de s’intensifier depuis deux ans et qui repose […]

En savoir plus...

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.