Une deuxième auto-école sociale ouvre en septembre

Quelques mois après l’ouverture de sa première auto-école sociale à Versailles, le Département va ouvrir un second établissement à Mantes-la-Jolie en septembre prochain.

Auto-école sociale - 1Pour permettre aux personnes les plus en difficulté d’obtenir leur permis de conduire, le Département a missionné l’association « Sauvegarde de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte des Yvelines ».

L’objectif: la création, au début de l’année, d’une Auto-école sociale.

Au vu des résultats déjà obtenus, le Conseil départemental poursuit ainsi son engagement avec l’ouverture d’un deuxième établissement de ce genre dans les Yvelines.

Le retour à l’emploi des Yvelinois les plus fragiles est une priorité du Département. Pour eux, ne pas avoir le permis de conduire est souvent un frein à l’embauche ou à la mobilité, que nous souhaitons combattre à travers de nouveaux dispositifs. Après l’ouverture de l’auto-école sociale à Versailles, nous en ouvrons une deuxième à Mantes-la-Jolie en septembre » précise Pierre Bédier.

https://youtu.be/gKx3k9XQGUY

Une meilleure mobilité pour faciliter l’accès à l’emploi

En 2015, le Département a complété les dispositifs existants en soutenant l’association « La Sauvegarde de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte des Yvelines » afin de développer une auto-école à coût très réduit pour les personnes relevant soit des dispositifs d’insertion (RSA, prime d’activité), soit d’une situation de marginalité ou de grande difficulté, soit d’une prise en charge au titre de l’Aide Sociale à l’Enfance. Dès la fin 2016, les jeunes âgées de 16 à 25 ans relevant des dispositifs d’insertion pourront intégrer ce dispositif.

Ces personnes doivent être en recherche d’emploi ou en situation de construire un projet professionnel dans lequel vient s’inscrire l’obtention du permis de conduire.


L’auto-école sociale est au cœur d’un dispositif partenarial
porté par le Conseil départemental via l’agence d’insertion ActivitY’ et soutenue par le Fonds Social Européen (200 000 €). Ce nouveau dispositif offre une meilleur mobilité pour une perspective d’insertion professionnelle, facilite l’employabilité auprès des employeurs, prévient la conduite sans permis et désenclave les bénéficiaires de leur territoire.

Une formation adaptée au profil de chacun

Auto-école sociale - 4A ce stade, l’auto-école de Versailles permet à 4 groupes de 12 à 15 personnes d’intégrer ce dipositif.

Pour la formation théorique, en moyenne, 10h de cours de code par semaine sur 8 à 10 semaines sont proposées à chaque participant. L’utilisation d’un logiciel permet de suivre les progrès et les difficultés de chaque participant et de proposer un apprentissage individualisé.

Dès l’obtention de l’examen théorique, 2 heures de conduite minimum sont dispensées par semaine durant environ 10 semaines, avec un maximum de 60h. Les situations sont adaptées en fonction des problématiques de chacun.

Une participation de 250 euros minimum en fonction des ressources est demandée à chaque participant.

Le Département poursuit son action et prévoit de mettre à disposition des locaux à Mantes-la-Jolie pour le développement d’un deuxième centre de formation à la conduite pour des bénéficiaires issus de la Vallée de Seine.

Actualités sur le thème Adultes en difficulté

Agriculture

De la cuisine à l’emploi

13/12/2019 – Commis de cuisine, agent de restauration, agent d’hygiène et de propreté : en deux ans près de 400 Yvelinois ont été formés aux métiers de la restauration, un secteur qui cherche en permanence de la main d’œuvre. Une politique de développement des compétences signée ActivitY’ pour dynamiser les recrutements dans la filière. Une main d’œuvre qualifiée […]

En savoir plus...

Agriculture

« Zoom Métiers » ActivitY’ : les recruteurs sur le devant de la scène

13/12/2019 – Avec ces rencontres d’un nouveau genre, les entreprises ont l’opportunité de parler d’elles et des compétences qu’elles recherchent à des candidats ou à des prescripteurs. Suez/La Maison pour rebondir a officié pour la 1ère session à Guyancourt en novembre dernier. « Dans beaucoup de secteurs, les tâches se spécialisent et de nouveaux métiers émergent liés à […]

En savoir plus...

Agriculture

Ils ont trouvé leur voie : 3 success stories 2019

13/12/2019 – Entrepreneur digital, chargé d’indexation documentaire, installateur de bornes wi-fi : en quelques mois, ils ont réussi à trouver un job dans le numérique qui leur donne envie de se lever le matin. Rencontre avec 3 Yvelinois. Mohammed Chenouna, 44 ans : l’entrepreneur digital Depuis avril 2019, Mohammed est auto-entrepreneur et patron de sa société Original Faire part. […]

En savoir plus...

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.
Pour tout autre besoin, situation individuelle, et si vous souhaitez être recontacté, utilisez le formulaire de contact du site.