Une deuxième auto-école sociale ouvre en septembre

Quelques mois après l’ouverture de sa première auto-école sociale à Versailles, le Département va ouvrir un second établissement à Mantes-la-Jolie en septembre prochain.

Auto-école sociale - 1Pour permettre aux personnes les plus en difficulté d’obtenir leur permis de conduire, le Département a missionné l’association « Sauvegarde de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte des Yvelines ».

L’objectif: la création, au début de l’année, d’une Auto-école sociale.

Au vu des résultats déjà obtenus, le Conseil départemental poursuit ainsi son engagement avec l’ouverture d’un deuxième établissement de ce genre dans les Yvelines.

Le retour à l’emploi des Yvelinois les plus fragiles est une priorité du Département. Pour eux, ne pas avoir le permis de conduire est souvent un frein à l’embauche ou à la mobilité, que nous souhaitons combattre à travers de nouveaux dispositifs. Après l’ouverture de l’auto-école sociale à Versailles, nous en ouvrons une deuxième à Mantes-la-Jolie en septembre » précise Pierre Bédier.

https://youtu.be/gKx3k9XQGUY

Une meilleure mobilité pour faciliter l’accès à l’emploi

En 2015, le Département a complété les dispositifs existants en soutenant l’association « La Sauvegarde de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte des Yvelines » afin de développer une auto-école à coût très réduit pour les personnes relevant soit des dispositifs d’insertion (RSA, prime d’activité), soit d’une situation de marginalité ou de grande difficulté, soit d’une prise en charge au titre de l’Aide Sociale à l’Enfance. Dès la fin 2016, les jeunes âgées de 16 à 25 ans relevant des dispositifs d’insertion pourront intégrer ce dispositif.

Ces personnes doivent être en recherche d’emploi ou en situation de construire un projet professionnel dans lequel vient s’inscrire l’obtention du permis de conduire.


L’auto-école sociale est au cœur d’un dispositif partenarial
porté par le Conseil départemental via l’agence d’insertion ActivitY’ et soutenue par le Fonds Social Européen (200 000 €). Ce nouveau dispositif offre une meilleur mobilité pour une perspective d’insertion professionnelle, facilite l’employabilité auprès des employeurs, prévient la conduite sans permis et désenclave les bénéficiaires de leur territoire.

Une formation adaptée au profil de chacun

Auto-école sociale - 4A ce stade, l’auto-école de Versailles permet à 4 groupes de 12 à 15 personnes d’intégrer ce dipositif.

Pour la formation théorique, en moyenne, 10h de cours de code par semaine sur 8 à 10 semaines sont proposées à chaque participant. L’utilisation d’un logiciel permet de suivre les progrès et les difficultés de chaque participant et de proposer un apprentissage individualisé.

Dès l’obtention de l’examen théorique, 2 heures de conduite minimum sont dispensées par semaine durant environ 10 semaines, avec un maximum de 60h. Les situations sont adaptées en fonction des problématiques de chacun.

Une participation de 250 euros minimum en fonction des ressources est demandée à chaque participant.

Le Département poursuit son action et prévoit de mettre à disposition des locaux à Mantes-la-Jolie pour le développement d’un deuxième centre de formation à la conduite pour des bénéficiaires issus de la Vallée de Seine.

Actualités sur le thème Adultes en difficulté

Agriculture

Vœux 2019 : faire avancer l’emploi ensemble

15/01/2019 – Avec ses partenaires, l’agence d’insertion ActivitY’ souhaite continuer à relever chaque jour le défi d’une dynamique de l’emploi plus inclusive dans les Yvelines. “Que l’esprit d’initiative, qui a permis d’obtenir ensemble des résultats positifs en faveur de la remise en activité de nos concitoyens, soit intensifié. Que la mobilisation collective et l’échange continuent d’être au […]

En savoir plus...

Agriculture

« Un match, une rencontre, un emploi » : l’insertion recrute plus sport

09/01/2019 – A partir de février 2019, l’agence départementale d’insertion ActivitY’ lance une expérimentation sur le territoire de Saint Quentin-en-Yvelines : faire se rencontrer des candidats à l’emploi et des recruteurs au cours de match de football organisés avec les clubs locaux. Innover dans le recrutement Les offres d’emploi issues des clauses d’insertion dans les marchés publics […]

En savoir plus...

Agriculture

ActivitY’ – Une nouvelle épicerie bio et solidaire à Chanteloup-les-Vignes

20/12/2018 – Mercredi 19 décembre, “Les Pot’iront”, la première boutique solidaire et bio située en plein cœur de Chanteloup-les-Vignes,  a été inaugurée par Catherine Arenou, Maire de la commune, Vice-présidente du Conseil départemental et Vice-présidente de l’agence d’insertion ActivitY’, en présence d’une centaine de Chantelouvais. Des produits bio et locaux pour tous Cette épicerie propose des produits de la […]

En savoir plus...

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.