Les 5èmes Assises // Mali

Samedi 12 octobre 2013 à Marly-le-Roi
Pays d’honneur : la République du Mali

assise_2013

Comme beaucoup d’entre vous, les évènements de 2012 au Mali m’ont fortement marqué. L’image de stabilité, de démocratie et d’harmonie sociale que pouvait renvoyer le Mali s’est brutalement effacée en l’espace de quelques mois, révélant l’ampleur de la fragilité du régime et de la société. Comme moi, vous avez massivement soutenu la réaction rapide de la France, pays ami et toujours concerné par le destin du Mali, qui a mis un terme à la menace immédiate sur les populations. Six mois après le début de l’intervention, et grâce au concours armé des pays d’Afrique de l’ouest et à l’aide logistique et financière de l’Union européenne et d’autres pays occidentaux, il a été possible d’organiser des élections signifiant un début de retour à la normale.

Bien des leçons sont à tirer de ces deux dernières années et les commentaires ne manquent pas. Après le temps de la force s’ouvre celui de la discussion et de la reconstruction. Les bases du pacte social vont être  revues dans le cadre d’un large débat qui ne devra exclure personne. En Afrique comme en France, l’intolérance augmente parallèlement à la pauvreté, et c’est dans le développement et l’amélioration des conditions de vie quotidienne des populations que réside une grande partie de la solution. Dans cet horizon, les acteurs locaux seront en première ligne.

Je veux redire ici l’engagement profond et durable du Conseil général des Yvelines pour apporter son concours à ces acteurs. Depuis 2002, notre Département a ainsi financé à hauteur de 750 000€ de projets au Mali, et a signé des accords de coopération décentralisée en 2012 avec les Cercles de Kadiolo et de Kolokani. Je souhaite particulièrement rendre hommage à ces communes et associations yvelinoises qui n’ont eu de cesse de se préoccuper du sort de leurs partenaires maliens et qui ont su, avec détermination et réactivité, leur apporter un soutien moral et financier durant la crise, dans un magnifique élan de solidarité.

Ces Assises auraient pu se tenir à Viroflay, à Maurepas, à Plaisir, à Achères, à Fourqueux, à Rambouillet, aux Mureaux, au Vésinet, à Trappes… Toutes ces villes ont manifesté leur attachement au Mali, ce qui montre combien ce sentiment est équitablement partagé sur notre territoire. Je veux remercier la ville de Marly-le-Roi pour son accueil et en particulier le Collège Louis-Lumière, mais je ne saurais oublier l’immense dévouement dont toutes nos associations et communes partenaires ont fait preuve pour organiser ces Assises et son programme préliminaire « An Ka Wili », ni non plus le rôle qu’ont joué les amis et partenaires au Mali pour rendre possible la présence de nombre d’entre eux lors de ces Assises.

Tout à la joie de vous retrouver le 12 octobre prochain, je vous souhaite de belles Assises.

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.