Les projets yvelinois soutenus par le Fonds social européen en 2016

Le Département engagé avec le Fonds social européen !

 Depuis 2015, le Conseil départemental gère l’axe 3 du Fonds Social Européen (FSE) qui consiste à «Lutter contre la pauvreté et promouvoir l’inclusion».

 La Mission Europe dispose d’une enveloppe de 16 millions d’euros jusqu’en 2020 pour cofinancer des projets de lutte contre la pauvreté et de promotion de l’inclusion dans les Yvelines.

En 2016, deux appels à projets, accolés au Programme départemental d’insertion ont été lancés au printemps et en automne auprès des acteurs territoriaux de l’insertion et de l’accompagnement vers l’emploi.

 montant FSE Les porteurs de projets sont positionnés sur 3 grands dispositifs :

  • Dispositif 1 : Favoriser l’insertion des yvelinois par la levée des freins aux parcours
  • Dispositif 2 : Mobiliser les employeurs et les entreprises dans les parcours
    d’insertion des yvelinois en difficulté
  • Dispositif 3 : Optimiser la coopération entre les acteurs yvelinois de l’insertion

 Favoriser l’insertion des yvelinois avant toute chose !

La majorité des projets ont choisi de favoriser l’insertion des yvelinois au travers de chantiers d’insertion et de projets d’accompagnement personnalisé des personnes inactives :

 Les opérations mises en œuvre par les acteurs permettent :

  • d’identifier les freins qui empêchent les personnes d’accéder à un emploi durable. : problèmes de santé, difficultés financières, problèmes de mobilité, de logement ou manque de savoirs de base;
  • d’augmenter l’employabilité des participants grâce à un accompagnement socioprofessionnel personnalisé.

Cinq chantiers d’insertion proposent un parcours d’insertion vers l’emploi de personnes en grande difficulté. Leurs activités vont du maraîchage à la couture en passant par la revalorisation de déchets ménagers ou électroniques. Grâce à des missions plus ou moins longues, les bénéficiaires se re-familiarisent avec le monde du travail, acquièrent des savoir-faire de base et bénéficient d’un accompagnement personnalisé.

Nombre de projets par type d'organismeChiffres clés du Printemps

 Sur 21 candidatures portées par 15 organismes principalement basés dans le nord des Yvelines, 14 ont été retenus.

 Sur les 15 porteurs de projets, on compte 7 associations d’insertion, 1 entreprise d’insertion et 4 communautés d’agglomération. Deux autres projets sont portés par le Département.

 Les projets 2016 visent principalement des bénéficiaires des minimas sociaux, chômeurs de longue durée ou habitants des quartiers « politique de la ville ».

 

montant des projetsSur un montant global de près de 10,6 millions d’euros, la participation financière du FSE s’élève à 4,6 millions, et celles du Conseil départemental et d’ActivitY’ à 3,8 millions.

 Les autres ressources sont constituées par de l’autofinancement (1%), du cofinancement privé (1%) et du financement public (16%) principalement la Direccte Yvelines.

   

L’appel à projets de l’Automne

 En automne, un second appel à projets a été lancé : 7 structures ont déposé 10 projets pour un montant de participation FSE d’environ 1,5 M€.

Parmi ces projets, deux nouveaux candidats :

  • ActivitY’ qui présente le projet Chacfy, dédié à l’amélioration de l’application des clauses sociales dans les Yvelines
  • Espaces propose des chantiers d’insertion dans le domaine de l’entretien des espaces verts et naturels à Beynes, Hardricourt et Versailles.

  Quelques exemples de projets :

  •  Les Restaurants du cœur gèrent 2 chantiers d’insertion de recyclage informatique offrant une mise en activité et un accompagnement à la levée des freins sociaux. Le suivi personnalisé des participants en grande difficulté vise à améliorer leur taux de sortie dynamique. Le lien avec les entreprises a été renforcé grâce à des invitations sur les chantiers, des actions d’information et des réunions organisées avec les participants.
  •  A Versailles, la SEAY poursuit l’expérience de l’Auto-école sociale avec succès et ouvre un second établissement à Mantes-la-Jolie. L’obtention du permis de conduire, par une pédagogie adaptée aux participants, prenant en compte d’autres freins sociaux, permet de lever le frein à la mobilité.
  •  Autour de Saint-Cyr-l’Ecole, CBL Réagir! a engagé une « reconquête d’un territoire de 150 000 habitants au profit des demandeurs d’emploi » et développé la mise en relation des employeurs et des demandeurs d’emploi, en assurant un suivi individuel et personnalisé des publics.
  • Le Conseil départemental a renouvelé sa politique d’insertion. Le programme départemental d’insertion 2016-2017 propose une politique ambitieuse tournée vers l’organisation des parcours vers l’emploi et le développement de l’offre d’insertion professionnelle en s’appuyant sur la dynamique territoriale. Le projet CopidY porté par le Département a pour objet la concrétisation de ces objectifs.

 Aujourd’hui, deux ans après la mise en place du FSE dans les Yvelines par le Conseil départemental, ce sont 41 projets qui ont été accompagnés et plus de 7 500 yvelinois qui ont bénéficié de l’appui du Fonds social européen.

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.