Bilan et orientations de la politique en faveur des Yvelinois en perte d’autonomie

Département le mieux équipé de France, le Conseil général des Yvelines mène une politique innovante pour répondre aux besoins des Yvelinois en perte d’autonomie.


Vendredi 28 mai, l’assemblée départementale examine le volet autonomie de la 3e génération du schéma d’organisation sociale et médico-sociale. Depuis 1995, le Département bénéficie de ce schéma qui définit la politique en faveur des personnes dépendantes, le cœur de l’action sociale menée par le Conseil général des Yvelines.

La deuxième génération du schéma, programmé dès 2004 alors que la loi ne l’impose que depuis 2009, a contribué à faire des Yvelines le département de France le mieux équipé en faveur des adultes handicapés et l’un des mieux équipés en établissements pour personnes âgées. Il a aussi permis d’intensifier le soutien à domicile, de lutter contre la maltraitance et contre l’isolement (avec le dispositif Yvelines Etudiants Seniors par exemple). Le caractère innovant des initiatives du Département permet de mener une véritable action sociale de proximité et de qualité à travers les neuf coordinations gérontologiques locales et les neuf coordinations handicap locales.

En six ans, le Conseil général des Yvelines a investi près de 35 millions d’euros pour les établissements et services en faveur des personnes âgées (858 places créées et 17 établissements restructurés) et près de 40 millions d’euros en faveur des personnes handicapées (767 places créées et 9 établissements restructurés).

 

Bilan du 2e schéma

90% des objectifs de l’appel à projet (handicap et gérontologie) ont été réalisés :

1625 places d’accueil supplémentaires et 2122 places restructurées entre 2004 et 2010, qui s’ajoutent aux 1208 places issues des programmations 1996 et 1998.

L’impact financier du 2e schéma : 40 M€ en fonctionnement et 35 M€ en investissement sur 6 ans.

 

Les orientations du 3e schéma

  • Simplifier l’accès au droit des usagers.
  • Intensifier l’offre d’accueil en établissements et services de qualité.
  • Développer la prise en charge du handicap psychique en favorisant la coordination entre secteur sanitaire et médico-social, en développant l’offre d’hébergement adapté et en mettant en place une unité mobile de psychiatrie.
  • Développer  la prise en charge innovante et spécifique pour les personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer mais aussi pour leurs familles, en première ligne face aux conséquences de cette maladie.
  • Lutter contre l’exclusion numérique en veillant à ce que les technologies relient toutes les générations.
  • Etendre le dispositif Yvelines Etudiants Seniors à des personnes en insertion.

 

 

 

 

 

Vos remarques nous aident à progresser !

Vous avez une remarque à faire concernant le contenu de cette page. Des suggestions pour l'améliorer, une erreur à signaler,... utilisez le formulaire ci-dessous.
  • Revue du net

  • Contact éditorial

  • Actualités par thèmes

  • Actualités par mois